Archives de catégorie : Non classé

Présentations de l’atelier fonderie 2017

Vous pouvez accéder aux présentations proposées lors de l’atelier de rencontres sur la fonderie en Bretagne.

Si vous avez participé à l’atelier, vous pouvez accéder aux présentations avec le mot de passe qui vous a été fourni : accéder aux présentations

Sinon, désolé, ce document est réservé aux adhérents et abonnés de MICADO. N’hésitez pas à nous rejoindre pour participer à nos activités : voir avantages

Jumeau Numérique et PLM

Depuis plus de 50 ans, les modèles du produit ont évolué de simples modèles géométriques à des modèles géométriques paramétrés incluant des fonctions (features), puis vers des modèles plus riches en informations de fabrication (tolérances, règles métier …). Il n’en reste pas moins que le produit fabriqué ne correspond généralement pas exactement au modèle de conception, même si celui-ci tient compte des contraintes de fabrication …

Cette étude propose d’aborder le concept de jumeau numérique sous le prisme du PLM et cette veille sera suivie d’autres publications approfondissant le sujet.

Suite réservée aux abonnés

Désolé, ce document est réservé aux adhérents et abonnés de MICADO. N’hésitez pas à nous rejoindre pour participer à nos activités : voir avantages

JF Cugy : Ingénierie étendue au sein de Dassault-Aviation et de ses partenaires/sous-traitants

Désolé, ce document est réservé aux adhérents et abonnés de MICADO. N’hésitez pas à nous rejoindre pour participer à nos activités : voir avantages

RESUME DE LA PRESENTATION

Avec les processus Vendre, Concevoir, Se Procurer, Réaliser, Soutenir pour lesquels l’approche PLM est devenue le support privilégié en terme IT, méthodologique, pérennité des savoir-faire et des données.
Ce qui différencie Dassault Aviation des autres sociétés est le niveau d’intégration unifié qui a été engagé depuis la fin des années 80. La présentation mettra en évidence cette recherche continue d’intégration.

Jean-François CUGY est Expert Gestion de Configuration à la Direction Générale Système d’Information de Dassault Aviation. Il a une grande expérience en maquette numérique et PLM. Il a été successivement en charge du développement et du déploiement maquette numérique, de projets Européens, de conception maintenance Falcon 7X (Direction Générale Technique) et responsable technique Falcon 5X (Direction Générale Technique).

JP Theret : Au-delà de l’éco-conception de produits, changer le système

Désolé, ce document est réservé aux adhérents et abonnés de MICADO. N’hésitez pas à nous rejoindre pour participer à nos activités : voir avantages

RESUME DE LA PRESENTATION

Les pratiques d’éco-conception se diffusent dans les grandes entreprises et dans quelques entreprises de taille intermédiaire et des PME au travers des programmes nationaux ADEME/AFNOR, des actions collectives et des programmes européens. Mais cela ne semble pas du tout suffisant pour endiguer le défi du changement climatique (limiter à 2°C l’augmentation de température à horizon 2050 du fait des émissions de gaz à effet de serre), de la consommation des ressources métalliques qui se raréfient, de la génération de toujours plus de déchets avec trop peu de recyclage et de réutilisation…
Certaines initiatives ambitieuses naissent ça et là et relèvent ces défis : 0 déchet, 0 émission, 100% recyclage, économie de la fonctionnalité à grande échelle, etc.
En quoi sont-elles exemplaires et réplicables ? quels nouveaux outils et méthodes les supportent ? ne sont-elles que des initiatives de dirigeants avisés ou nécessitent de profonds changements organisationnels ou managériaux ? de nouvelles approchent avec le « big data » offrent-elles des perspectives intéressantes ?
Jean-Pierre THERET est Consultant Senior en charge des domaines Conformité Matières et Substances Dangereuses (RoHS, ELV/RRR, WEEE, REACH) et éco-conception des produits chez DASSAULT SYSTEMES, éditeur des solutions de Conception ou CAO/CAD (CATIA), de simulation ou CAE et de gestion du cycle de vie des produits ou PLM (ENOVIA). Il promeut depuis plusieurs années l’intégration des outils d’analyse de la performance environnementale dans les outils du concepteur, soit la modélisation 3D, soit la gestion de la nomenclature produits (« Bill of Materials ») et de la chaîne fournisseurs. Il est membre de l’association AFITE (Association Française des ingénieurs et Techniciens de l’Environnement) et de l’APEDEC (Association des Professionnels de l’EcoDesign et de l’Eco-Conception). Il anime le groupe de travail « éco-conception et ingénierie numérique » de l’association MICADO et participe aussi au groupe de travail « Compétitivité des Entreprises au regard de l’éco-conception » du cluster CREER.

Y. Tourbier : le projet IRT SystemX/ROM

Désolé, ce document est réservé aux adhérents et abonnés de MICADO. N’hésitez pas à nous rejoindre pour participer à nos activités : voir avantages

RESUME DE LA PRESENTATION

Le projet IRT SystemX / ROM (Réduction de modèles et Optimisation Multi-physiques) rassemble huit partenaires : Airbus, Cenaero, ESI, INRIA, Renault, Safran, Supélec, Supméca. ROM est organisé autour de 4 problèmes de conception industriels complexes, par exemple la gestion thermique des équipements électriques d’un Airbus. Les problèmes de synthèse amènent des problèmes techniques plus précis, par exemple l’optimisation robuste, la réduction de modèle de crash automobile, la visualisation immersive… qui font l’objet de développements d’outils. Ces outils sont une partie des résultats, rendus visibles par les éditeurs partenaires ou via des plateformes open source supportées par l’IRT. Le principe des IRT est de co-localiser les ressources de façon à favoriser le travail collaboratif, l’IRT impose un rythme de travail régulier. La présentation portera sur le contenu du projet, ses résultats, mais aussi son organisation.

Yves Tourbier est responsable chez RENAULT du domaine d’expertise « Optimisation et aide à la décision ». A ce titre, il élabore et gère le contenu technique des roadmap et participe au déploiement des méthodes et outils dans les projets. Yves Tourbier est détaché à temps partiel à l’IRT SystemX pour contribuer au projet ROM et le piloter.

D. Debaecker : Emergence et évolution probable du PLM

Désolé, ce document est réservé aux adhérents et abonnés de MICADO. N’hésitez pas à nous rejoindre pour participer à nos activités : voir avantages

RESUME DE LA PRESENTATION

– Retrospective :
o Des origines (1975) à maintenant (illustration, étapes d’émergence CAO et PLM)
o Accomplissements et challenges du PLM actuel (notamment la complexité gérée)
– problématiques actuelles
o Ce qui demeure (problèmes qu’on retrouve)
o Ce qui a changé (nouveaux challenges)
– Le PLM de demain (tendance)
o Les tendances du PLM de demain (technologie, périmètre, secteurs)
o Comment s’y préparer (Prospective de démarche PLM)

Directeur associé du cabinet de conseil Vinci Consulting, Denis Debaecker dispose de plus de 25 ans d’expérience en Product Lifecycle Management. Il a travaillé précédemment chez Dassault Systèmes et PEA Consulting. Il a mené de nombreux projets PLM dans les secteurs aérospace, défense, high tech, industrie à l’affaire, construction navale, automobile, énergie …Il est l’auteur des ouvrages « PLM la gestion collaborative du cycle de vie des produits » et « Le projet PLM par l’expérience » et également Vice-Président du PLM Lab.

 

C. Rivière : Simulation numérique et HPC : une vision européenne

Désolé, ce document est réservé aux adhérents et abonnés de MICADO. N’hésitez pas à nous rejoindre pour participer à nos activités : voir avantages

RESUME DE LA PRESENTATION

Le calcul intensif est aujourd’hui considéré par l’ensemble des pays dans le monde comme un outil stratégique pour leur compétitivité scientifique et industrielle. Dans le domaine de la recherche, son utilisation permet d’aborder des problèmes impossibles à résoudre autrement, par exemple en climatologie, en astrophysique ou encore dans le domaine de la santé pour mieux connaître les processus biologiques au niveau moléculaire.
Dans l’industrie, elle favorise des cycles plus courts de conception ou de validation d’un produit : avec « moins d’essais et plus de simulation », l’innovation et la compétitivité sont privilégiées. C’est notamment vrai dans des domaines comme l’aéronautique et l’automobile pour réduire le nombre de prototypes, l’exploration pétrolière et gazière pour imager des zones inaccessibles autrement, la banque et l’assurance pour évaluer des produits financiers complexes ou encore le multimédia pour réaliser des films ou des séquences en relief.

En France, la stratégie nationale académique dans le domaine du calcul intensif est portée, depuis 2007, par GENCI (Grand Equipement National de Calcul Intensif), dont l’objectif prioritaire est de permettre aux scientifiques français d’accéder aux moyens de calcul intensif les mieux adaptés à leurs besoins.

Cette stratégie s’est concrétisée par un écosystème, basé sur trois niveaux – complémentaires entre eux : au sommet, les ressources de l’infrastructure européenne PRACE à la pointe de la technologie pour des simulations de très grande envergure ; au niveau national, les moyens de GENCI pour des projets plus classiques ; et, au niveau régional, enfin, des ressources de proximité pour le plus grand nombre. Il y a, à la clé, des embauches, de nouvelles parts de marché et, bien souvent aussi, une ouverture sur l’Europe et l’international.

Catherine RIVIERE est ingénieur de l’ENSIMAG (Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et de Mathématiques Appliquées de Grenoble). En 1983, elle rejoint l’Institut Français du Pétrole (IFP devenu IFPEN) situé à Rueil-Malmaison. En 1996, elle est nommée Directeur Adjoint à la Direction Exploration-Gisements. En 2001, elle devient PDG d’une filiale de l’IFPEN, Tech’Advantage, une société de services en informatique. Depuis 2007 et à ce jour (novembre 2015), Catherine Rivière est PDG de la société civile GENCI (Grand Equipement National de Calcul Intensif), chargée de porter la politique nationale pour la recherche publique dans le domaine du calcul intensif. De juin 2012 jusqu’en juin 2014, Catherine Rivière a rempli la fonction de Présidente de l’infrastructure de recherche européenne PRACE AISBL (Partnership for Advanced Computing in Europe), qui regroupe les représentants de 25 états, dont la France représentée par GENCI. En 2009, Catherine Rivière a reçu la médaille de « Chevalier de la Légion d’Honneur » et en 2015, celle d’ « Officier de l’Ordre National du Mérite ».