Des observatoires MICADO pour comprendre et s’auto-évaluer

MICADO a mis en place un observatoire de la simulation numérique depuis plus de six ans. En cette fin d’année 2016, deux autres observatoires sont créés, un observatoire de l’ingénierie numérique pour la fabrication additive (observatoire de la fabrication additive) et un observatoire de la formation en ingénierie numérique, notamment dans le cadre du projet SIMUL-PME lauréat du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA).

Ces observatoires sont au cœur de l’activité de MICADO, de son centre de R&D, de ses experts et de ses ateliers de travail.

Ils ont trois objectifs complémentaires :

– faire une veille de l’utilisation de l’ingénierie numérique

– proposer une synthèse des résultats obtenus

-mettre à disposition des outils ou des références d’auto-évaluation

La veille est généralement faite à deux niveaux : des interviews sont menés avec les entreprises ou les organismes de recherche et formation concernés pour approfondir le sujet. Cet échange est fait avec les entités qui ont une certaine expérience ou une véritable stratégie dans le domaine considéré. Il s’agit souvent, même si ce n’est pas exclusif, d’entités de grande taille. A un second niveau, un questionnaire plus simple est proposé sur le site de MICADO. Il est plus particulièrement destiné aux PME et ETI (les grands groupes sont bien entendu invités à  répondre aussi) et ne demande qu’une dizaine de minutes pour y répondre.

Les informations obtenues peuvent donner une idée plus ou moins valable, d’un point de vue statistique, du sujet traité. L’objectif des observatoires de MICADO est d’aller plus loin en s’appuyant sur ses experts, ses ateliers de travail et ses permanents pour aboutir à une synthèse qui apporte une véritable plus value à ses lecteurs.

L’auto-évaluation a pour ambition de permettre à toute entité de voir comment elle se situe par rapport à ses concurrents (au sens large), que ce soit l’utilisation de l’ingénierie numérique dans son métier, son approche de la technologie, la maturité de telle ou telle méthodologie … C’est donc un outil stratégique intéressant pour tous ceux (normalement tous …) qui s’interrogent sur l’utilisation, la place, le rôle ou le développement de l’ingénierie numérique dans un contexte donné.

On le voit, l’ambition des observatoires de MICADO est grande. Elle ne peut être envisagée que par l’expérience et la structuration de MICADO qui s’appuie sur des permanents qui traitent journellement de « vrais » problèmes, un réseau d’experts de qualité, des ateliers de travail et une tradition de partenariats et d’ouverture depuis plus de quarante ans.

Au delà des observatoires définis par son Bureau,  MICADO peut mettre en place des observatoires dédiés à tel ou tel secteur ou telle ou telle entreprise. Ces observatoires peuvent être « privatisés ». Il peut s’agir par exemple pour un éditeur de connaître les tendances dans son domaine d’activité ou pour une société utilisatrice d’ingénierie numérique d’appréhender les évolutions dans son métier. ils peuvent être basés sur des enquêtes, des essais (de logiciels …), des cas d’études, des interviews ou l’analyse de documents, avec un respect strict de la confidentialité, de la qualité et des délais de réalisation (contact@dinccs.com).

Les deux premiers observatoires sont en ligne :

– pour accéder à l’observatoire de la simulation numérique :  observatoire_simul

– pour accéder à l’observatoire de l’ingénierie numérique pour la fabrication additive : observatoire_fab_add

L’observatoire de la formation sera mis en ligne début janvier 2017.

N’hésitez pas à répondre à ces questionnaires pour que nous puissions apporter la meilleure réponse possible à tous ceux qui seront concernés par ces sujets. Même si vous n’êtes pas adhérent à MICADO vous recevrez une synthèse de l'(les) observatoire(s) au(x)quel vous répondrez …